Programme du colloque « Saloperies littéraires : quand l’ordure entre en représentation »

Saloperies littéraires :
quand l’ordure entre en représentation

Colloque organisé par le Collectif LiPothétique

23-24 mai 2019
Université Paris Nanterre

 

Première journée (23 mai)
Salle R15 – Bâtiment Paul Ricœur (rez-de-chaussée)

9h30 – Accueil / café

9h45 – Présentation de la journée – Hélène Dubail (Université Paris Nanterre)

10h00 – 11h30 – Première session : Salauds d’écrivains ! Salauds de personnages !

Modération : Philippe Zard (Université Paris Nanterre)

  • Elaheh Sadat Hashemi (Université Bourgogne Franche-Comté), « La représentation de la figure du salaud dans les premiers romans de Patrick Modiano »
  • Julien Gabet (Université Paris Nanterre), « Au régal des vermines : Marc-Édouard Nabe, écrivain de l’abject »
  • Isolde Lecostey (Université Paris Nanterre), « Cette “saloperie” de Max Lampin : un exercice de style »

11h30 – 11h45 – Pause

11h45 – 12h45 – Deuxième session : L’abject au féminin

Modération : Amandine Lebarbier (Université Paris Nanterre)

  • Francesca Caiazzo (Université Paris 8), « Entre saleté et excès : représentations de la sexualité féminine dans Baise-moi de Virginie Despentes, Putain de Nelly Arcan et Clèves de Marie Darrieussecq »
  • Hélène Davoine (Université Paris Nanterre), « Honte et dégoût de soi dans les Journaux d’Alejandra Pizarnik »

12h45 – 14h45 – Déjeuner

14h45 – 16h15 – Troisième session : Corruption des corps, corruption des âmes

Modération : Amandine Lebarbier (Université Paris Nanterre)

  • Alice Richir (Université Saint Louis/UCLouvain): « “Parmi ces corps qui grouillent”. La question de l’héritage à travers scories et souillures dans Contours du jour qui vient de Léonora Miano »
  • Déborah Bucchi (Université Paris Nanterre/EHESS), « Corps, fluides corporels, restes : l’esthétique de la corruption dans le théâtre de Romeo Castellucci »
  • Nicolas Aude (Université de Lille), « “La laideur qui tuera” : parcours de l’abjection dostoïevskienne »

Deuxième journée (24 mai)
Salle des conférences – Bâtiment Pierre Grappin

9h30 – Accueil / café

9h45 – 10h45 – Conférence : Jean-François Louette (Université Paris-Sorbonne)

10h45 – 11h00 – Pause

11h00 – 12h30 – Quatrième session : Esthétique et théorie de la saleté

Modération : Carole Boidin (Université Paris Nanterre)

  • Édouard Garancher (Sorbonne Université), « Une apocalypse breneuse : scatologie et eschatologie dans l’imaginaire millénariste de Léon Bloy »
  • Marine Chevalier (Université de Tours), « L’Œcoïatrie (ca. 1549) : une figure du salut par le sale »
  • Corentin Lahouste (FNRS/UCLouvain), « Marcel Moreau, “enjoliveur d’abjection” »

12h30 – 14h30 – Déjeuner

14h30 – 16h00 – Cinquième session : Saleté du monde et déliquescence du sujet

Modération : Jean-Claude Laborie (Université Paris Nanterre)

  • Olfa Abrougui (Université de Tunis), « Débauche princière et poétique de l’ordure dans Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné »
  • Sébastien Wit (Université de Picardie Jules Verne), « Dystopies ordurières : l’endroit et l’envers de la civilisation »
  • Frédéric Roussille (Université Bordeaux-Montaigne), « Beckett : saleté et rareté du sujet »

16h – 16h15 – Conclusion de la journée Paul Brocart (Université Paris Nanterre)

 

 

Sébastien Wit

Au hasard de la fourchette.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn