Accueil

Le carnet de recherches d’un collectif

Ce carnet a pour thématique la recherche en littérature et poétique comparées. Il est tenu par des doctorant.e.s et jeunes docteur.e.s de l’université Paris Nanterre, affilié.e.s au LIPO (Centre de Recherches en Littérature et Poétique comparées).

Le but est de donner de la visibilité à nos activités de recherches et de permettre aux doctorant.e.s de publier leurs travaux. Ce carnet a également pour vocation d’offrir à d’autres doctorant.e.s en littératures comparées (ainsi qu’en lettres et sciences humaines en général) un espace où ils pourront trouver des conseils méthodologiques sur la thèse.

Les activités du collectif

Thèmes de recherche

Notre thème de recherche pour l’année universitaire 2018/2019 est : « Saloperies littéraires ! quand l’ordure entre en représentation ».

Dans ce cadre, nous organisons les 23 et 24 mai prochain un colloque sur le sujet à l’Université Paris Nanterre. Le programme de ces deux jours est en ligne sur le site.

Pour l’année 2017/2018, nous avions mené un programme de recherche autour des thèmes de la révolte et de la réaction dans la littérature. Ce projet s’est voulu une contribution aux 50 ans des événements de mai 68, dans lesquels la « fac de Nanterre » a joué un rôle majeur. Cela avait donné lieu à l’organisation d’une journée d’études le 17 mai 2018.

Publication

En mai 2016, nous avions organisé une journée d’études : « Trafics d’influences : nouvelles approches d’une question comparatiste ». Les actes issus de cette journée sont désormais disponibles sur le site de la revue Silène.

Articles méthodologiques

Nous menons également une réflexion sur la méthodologie de la thèse en littératures comparées.

Lipotexte

Nous avons aussi créé une base de données numérique collaborative regroupant différents thèmes extraits de textes littéraires, intitulée Lipotexte.

Notes de lecture

Nous mettons en ligne des notes de lecture tirées d’ouvrages théoriques exposant les perspectives critiques que nous convoquons dans nos recherches respectives.