Hélène Dubail

Hélène Dubail est agrégée de lettres modernes (2015) et doctorante en littérature générale et comparée à l’université de Paris Nanterre. Elle prépare une thèse depuis 2016 sous la direction de William Marx intitulée « La bêtise dans les romans européens de 1881 à 1914 ».

Elle enseigne au sein de l’UFR PHILLIA depuis 2017.

Travail de recherche

THÈSE DE DOCTORAT

Hélène Dubail mène des recherches sur la bêtise en littérature depuis 2010-2011, année durant laquelle elle a soutenu un mémoire de master 2 sur les “Représentations de la bêtise dans Hard Times de Dickens et Bouvard et Pécuchet de Flaubert”.

Elle a choisi d’orienter sa thèse sur la période qui suit la parution de Bouvard et Pécuchet (1881), afin de s’intéresser aux stratégies d’écriture mises en place par les romanciers après la publication de l’œuvre qui est unanimement considérée comme le grand roman de la bêtise.

La thèse se construit autour d’un corpus ouvert, qui comprend des romans français, anglais, italiens et germanophones de la fin du XIXe siècle.

AXES DE RECHERCHE PRIVILÉGIÉS
  • Littérature du XIXe siècle
  • Poétique comparée
  • Stylistique comparée
COMMUNAUTÉS SCIENTIFIQUES
COMMUNICATIONS ET PUBLICATIONS
  • 27 août 2019 : “La figure de l’autodidacte dans deux odyssées de la démocratisation culturelle : Bouvard et Pécuchet de Flaubert et Three Men in a Boat de Jerome” – VIIIe Congrès de la SELC, “Littérature – échanges culturels – transmission : savoirs et créations entre passé et avenir”, Université de Lille
  • 3 juin 2019 : “Lipotexte : fonctions et enjeux” – Journée d’études “Bibliothèque numérique et intelligence collective : la révolution numérique est-elle le sacre des humanités ?”, Université Paris Nanterre
  • 23 mai 2019 : “Introduction” au colloque international “Saloperies littéraires ! Quand l’ordure entre en représentation”, Université Paris Nanterre
  • 9 mars 2019 : “Formes convexes, formes concaves : la littérature face à l’invention de la silhouette” – Introduction à la séance du 9 mars des Doctoriales de la SERD, Université Paris Diderot
  • Février 2019 : Co-direction de la publication des actes de la journée d’étude “Trafic d’influences, nouvelles approches d’une question comparatiste” [26 mai 2016, Université Paris Nanterre], dans la revue Silène.
  • 15 novembre 2018 : “Happy few contre vox populi : l’écriture romanesque de la bêtise ou un idéal communautaire en creux” – XLIIe Congrès de la SFLGC et Colloque international CCC, “Communitas : Les mots du commun et de la Communauté”, Université Cergy-Pontoise (Article à paraître)
  • 25 mai 2018“‟Mes pieuses lectures rendraient impie un saint” : religion et bêtise chez Flaubert, France et De Roberto” – Journée d’études des Doctoriales de la SERD, “Les folles croyances du XIXe siècle”, Université Paris Diderot
  • 17 mai 2018 : “Contre les foules imbéciles : roman et démocratisation à la fin du XIXe siècle” – Journée d’études du Collectif LiPothétique, “Révolte et réaction : la littérature face à l’événement”, Université Paris Nanterre
ORGANISATION DE MANIFESTATIONS SCIENTIFIQUES
  • 3 juin 2019 : “Bibliothèque numérique et intelligence collective : la révolution numérique est-elle le sacre des humanités ?”, co-organisation de la journée d’études, Université Paris Nanterre
  • 23-24 mai 2019 : “Saloperies littéraires ! Quand l’ordure entre en représentation”, co-organisation du colloque international, Université Paris Nanterre
  • 9 mars 2019 : “Formes convexes, formes concaves : la littérature face à l’invention de la silhouette”, organisation de la séance des Doctoriales de la SERD, Université Paris Diderot
  • 17 mai 2018 : “Révolte et réaction : la littérature face à l’événement”, journée d’études, Université Paris Nanterre
  • 11 avril 2018 : Création du site internet Lipotexte – le dictionnaire thématique de la littérature
  • 18 mai 2017 : “La théorie en préfixes : enquête sur les régimes d’historicité littéraire”, co-organisation de la journée d’études, Université Paris Nanterre

Activités d’enseignement (2017-2019)

AU SEIN DE L’UNIVERSITÉ PARIS NANTERRE
  • TD Méthodologie de l’analyse littéraire (L1 Lettres). Grâce au commentaire d’extraits de textes variés, le cours permet de réviser ou de découvrir les principaux outils de l’analyse stylistique propres à quelques grands genres (roman, poésie, théâtre, essai), tout en proposant une réflexion sur l’activité analytique elle-même : à quoi cela sert-il d’analyser un texte littéraire ? Quelles sont les différentes approches théoriques qu’il est possible d’adopter ? Quelle vision personnelle de la littérature la posture choisie révèle-t-elle ? Le cours offre également à cette occasion un panorama de la littérature française du XVIe siècle à nos jours.
  • TD Littérature comparée (L1 Lettres) intitulé Fair is foul and foul is fair : d’un Macbeth à l’autre”. Le cours est une initiation à la littérature comparée et son objectif est d’offrir un aperçu de ce qu’implique la discipline en termes de méthodologie, de réflexion théorique mais aussi d’engagement personnel. À travers l’étude du Macbeth de Shakespeare et de ses adaptations picturales, cinématographiques, télévisuelles et musicales, sont ainsi proposées des approches variées permettant de se familiariser avec les grandes orientations des écoles française et américaine du comparatisme.
  • TD Poétique comparée (L2 Lettres) intitulé “Bêtises romanesques”, centré sur l’étude de Bouvard et Pécuchet de Flaubert (1881) et Three Men in a Boat (to Say Nothing of the Dog!) de Jerome (1889). L’objectif de ce cours est d’étudier les enjeux de la représentation romanesque de la bêtise, celle-ci permettant aux écrivains de s’inscrire dans les débats majeurs de leur temps tout en les obligeant à revoir leurs techniques d’écriture.
  • TD Textes et intertextes (L3 Lettres) intitulé “Variations autour de Macbeth. Le cours, centré sur la tragédie de Shakespeare et ses réécritures et adaptations, s’attache à comparer la multitude d’interprétations que donnent les artistes des ambiguïtés de la “pièce écossaise”. Parmi ces nombreuses variations, l’accent est mis plus particulièrement sur Macbett d’Eugène Ionesco et les adaptations cinématographiques réalisées par Orson Welles (Macbeth, 1948-1950) et Akira Kurosawa (Kumonosu-jō, Le Château de l’Araignée, 1957).
DANS LE CADRE DU PROJET “CRÉATIONS RAPPROCHÉES”
  • Ateliers de littérature comparée, au collège René Descartes du Blanc-Mesnil (93), sur proposition de l’association F93. L’objectif de ces ateliers animés tout au long de l’année 2017-2018 est d’initier des collégiens aux principes de la recherche en littérature comparée. Le travail mené porte sur la bêtise et ses représentations.