Été 2018

Résidence d’écriture à Nîmes

Pour la troisième année consécutive, le Collectif LiPothétique a organisé une résidence d’écriture afin de créer une dynamique collective autour du travail de la thèse. Entre réflexions sur les fondements actuels du comparatisme littéraire, écriture de la thèse en elle-même et transformation d’un projet doctoral en livre, la semaine a été particulièrement féconde sur le plan intellectuel !

Cette fois-ci, la résidence s’est tenue plus tardivement dans l’année (du 30 juin au 7 juillet)… et ce ne fut pas une mauvaise idée ! Sous l’appel du soleil, nous avons privilégié un lieu de villégiature très méridional en comparaison des deux autres résidences : Nîmes !

Logé.e.s dans une ravissante “villa romaine”, nous avons eu le plaisir de découvrir une bibliothèque plus que garnie, véritable aubaine pour profiter d’heureuses découvertes bibliographiques susceptibles d’enrichir nos travaux respectifs.

Luxe de cette année, la maison possédait une piscine : incontournable pour supporter la chaleur, souvent accablante, du Sud. Et parfait prétexte afin d’alterner écriture et bain revigorant à la fois pour l’inspiration ainsi que la créativité !

Mais rien ne sert de mentir. Cela nous a surtout permis de doux moments autour d’une piscine (que nous avons appris être carrelée façon simili-métro parisien, de quoi éviter tout dépaysement). Soucieux.ses d’être fidèles au topos de la lecture au bord de la piscine, nous ne nous sommes pas non plus interdit des lectures que l’on considérera comme “estivales”…

Comme toujours, le séjour s’est terminé avec cette conclusion – très Summertime Sadness – qu’il était impératif de recommencer très vite ce type de séjour nous permettant de faire de la recherche autrement !

Sébastien Wit

Au hasard de la fourchette.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn