L’été dans la littérature

Il suffit de jeter un œil aux magazines qui fleurissent dans les kiosques à journaux à l’arrivée des beaux jours pour constater qu’aujourd’hui l’été est associé dans nos esprits à des images de plages et de paysages qui nous paraissent exotiques.

Mais que nous dit la littérature de l’été ? Bord de mer, piscine, tenues légères, ainsi que croisières et road trip sont bien représentés dans les œuvres des XXe et XXIe siècles. À cela rien d’étonnant, puisque ces thèmes se font le reflet d’un nouveau mode de vie apparu entre la fin du XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle : invention de nouveaux modes de transport qui permettent de voyager plus loin et contribuent à la création du tourisme, découverte des plaisirs de la plage, libération du corps qui se dévoile davantage sous le soleil jusqu’à revêtir un maillot de bain… Les changements sont multiples et se traduisent dans la littérature.

Il serait erroné cependant de considérer que ces thèmes que nous associons volontiers à l’été sont absents des œuvres plus anciennes. De la chaleur qui amène la princesse de Clèves à se dévêtir quelque peu sous le regard émoustillé du duc de Nemours aux îles, véritables microcosmes qui n’ont cessé de nourrir l’imaginaire littéraire, les thèmes estivaux ont inspiré les écrivains bien avant le XXe siècle.