Sébastien Wit

Agrégé de Lettres Modernes, Sébastien Wit est ATER à l’Université Paris Nanterre. Docteur en littérature comparée, il est l’auteur d’une thèse portant sur l’utilisation du hasard dans la poétique romanesque des années 1960. Depuis 2014, il enseigne au sein de l’UFR PHILLIA où il assure des cours aux étudiants de Licence.

Sommaire

Parcours

Sébastien Wit travaille depuis sa première année de Master sur l’utilisation du jeu comme coeur d’une poétique du roman. Au rebours d’une approche faisant du jeu un simple analogon du travail de l’écrivain, il propose d’analyser la manière dont la matérialité du jeu façonne l’objet-roman.

Soutenue en décembre 2016 à l’Université Paris Nanterre sous la direction de M. William Marx, sa thèse de doctorat s’intitule : « Les Sentiers qui bifurquent : hasard, combinatoire et divination dans le roman expérimental des années 1960 (I. Calvino, J. Cortázar, Ph. K. Dick, M. Saporta) ».

Le corpus principal de la thèse comprend :

CALVINO, Italo, Il castello dei destini incrociati [Le Château des destins croisés], Torino, Einaudi, 1973

CORTÁZAR, Julio, Rayuela [Marelle], Buenos Aires, Sudamerica, 1963

DICK, Philip Kindred, The Man in the High Castle [Le Maître du Haut Château], Putnam, New York, 1962

SAPORTA, Marc, Composition n° 1, Paris, Seuil, 1962

Consulter la description de la thèse sur theses.fr

Thèmes de recherche

  • Littératures expérimentales, écritures à contraintes (littérature matricielle, combinatoire, génération aléatoire) ;
  • Narratologie : récits non-linéaires, unnatural narrative, mondes possibles ;
  • Archéologie des médias : proto-hypertextualités / hypertextualités numériques ;
  • Intermédialité / transmédialité / Comparative Media Studies ;
  • Game Studies : littérature et jeu de cartes, littérature et jeu vidéo ;
  • Théories de la lecture : interactivité, autorité et rôles du lecteur ;
  • Approche cognitiviste des textes (phénoménologie de la lecture).

Articles en ligne

Bibliographie succincte

Sur l’histoire des idées

FOUCAULT, Michel, L’Archéologie du savoir, Paris, Gallimard, 1969

Sur la métaphore du monde comme livre

BLUMENBERG, Hans, La Lisibilité du monde, éd. et trad. Pierre Rusch et Denis Trierweiler, Paris, Editions du Cerf, 2007

—, Paradigmes pour une métaphorologie, éd. et trad. Didien Gammelin et Jacques Monod, Paris, Vrin, 2006

Sur le rapport contemporain à la narration

SALMON, Christian, Storytelling. La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits, Paris, La Découverte, 2007

Sur le jeu (notion) et les cartes à jouer

BERCHTOLD, Jacques (éd.) et alii, Echiquiers d’encre, Le Jeu d’échecs et les lettres (XIXe – XXe), Genève, Droz, 1998

CAILLOIS, Roger, Les jeux et les hommes, Paris, Gallimard, 1967

ETIENVRE Jean-Pierre, Figures du jeu : études lexico-sémantiques sur le jeu de cartes en Espagne : XVIe-XVIIIe siècle, Madrid, Bibliothèque de la Casa de Velazquez, 1987

—, Márgenes literarios del juego : una poética del naipe, siglos XVI-XVIII, Londres, Tamesis Books, 1990

HUIZINGA, Johan, Homo ludens – Essai sur la fonction sociale du jeu, trad. C. Sérésia, Paris, Gallimard, 1951

LHÔTHE, Jean-Marie (éd.), Histoire des jeux de société, Paris, Flammarion, 1994

—, Histoire du hasard en Occident, Paris, Berg International, 2012

PICARD, Michel, La Lecture comme jeu, Paris, Les Editions de Minuit, 1986

Articulation recherche/enseignement

  • TD Littérature comparée (L1 Lettres) intitulé « Dramaturgie de l’erreur » et portant sur La Comédie des erreurs de Shakespeare et Le Malentendu de Camus. Le texte shakespearien est également mis en regard avec Les Ménechmes de Plaute qui lui sert de texte source. Ce cours porte principalement sur l’utilisation du hasard en tant que ressort dramatique dans la comédie et la tragédie.
  • TD Littérature comparée (L3 Sciences du langage) intitulé « Textes et intertextes » . Ce cours est conçu pour des étudiant.e.s se destinant à un master MEEF Professeur des écoles. Il porte sur les modalités de l’intertextualité dans les livres VII à IX des Fables de La Fontaine. La forme du recueil est également l’occasion d’interroger les rapports entre le livre et le monde.
  • TD Méthodologie de l’analyse littéraire (L1 Lettres modernes). Ce cours est conçu autour de la relation entre le lecteur et le texte, et ses variations dans l’histoire.
  • TD Dissertation générale, pré-Capes (L3 Lettres modernes). A partir de la réflexion de Gérard Genette sur le passage de la classe de rhétorique à la pratique de la dissertation littéraire, ce cours se veut une exploration du rôle poïétique du lecteur.

Sébastien Wit

Au hasard de la fourchette.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *